Atelier d’écriture du 20-03-2019

Compte-rendu partiel

Premier jeu

A partir d’une carte postale grecque amenée par l’un des participants, nous avons écrits une courte histoire avec pour thème les émotions.

Nous avons retenu arbitrairement cinq émotions que sont

  • la colère
  • le dégoût
  • la joie
  • la peur
  • la tristesse

En effet la difficulté est bien de classer les émotions selon la définition que l’on en donne ; on peut retrouver une étude sur le sujet ici => https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89motion

La carte postale du jeu représente une porte ancienne.

Voici un texte sur le thème de … : à vous de retrouver « l‘émotion » du thème.

Le petit Rastapopoulos arrivait enfin devant la porte du jardin d’Éden. Le mage qu’il avait rencontré sur son chemin le lui avait affirmée : « franchis cette porte et tous tes chagrins s’envoleront. »

Le malheur s’acharnait sur Rastapopoulos : il était trop petit pour atteindre la clenche. Il ne connaîtrait donc jamais la joie !

Deuxième jeu

Les antanaclases.

L’antanaclase (substantif féminin), du grec anti (contre) et anaklasis (répercussion), est une figure de style qui consiste en une répétition d’un mot ou d’une expression en lui donnant une autre signification également reçue mais toujours de sens propre. C’est une figure de la polysémie qui vise un effet humoristique, proche du jeu de mots. Elle est très proche de la paronomase et surtout de la syllepse de sens. Il existe l’antanaclase elliptique (proche du zeugma) qui est une tournure de phrase dans laquelle un mot est utilisé une seule fois (elliptique) mais avec deux sens différents. L’annomination est une variante de l’antanaclase.

Exemple :

« Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. » (Blaise PascalPensées)

Nous avons donc tiré au sort, parmi un trentaine de mots proposés par les participants, les suivants :

  • lunette
  • avocat
  • fillette

Voici entres autres quelques idées qui ont été proposées :

La lunette abaissée, il saisit les siennes pour les ajuster sur son nez.

Pour juger la qualité de l’avocat qu’il avait dans l’assiette, il se fit avocat pour en défendra la cause.

Tenant sa fillette par la main, il en saisit une autre qu’il portat goulûment à la bouche.

Troisième jeu

Sur l’idée d’une description amusante vue dans le musée d’art contemporain de St-Etienne (J’ai vu Arthur Bernstein à Ankara, j’ai vu …), nous nous sommes essayé à l’exercice avec j’ai entendu, j’ai senti, j’ai touché, et pour corser l’affaire, en finissant chaque phrase avec une terminaison imposée : la lettre i, o, on.

Il s’agissait donc en utilisant l’une des formules ci-dessus, de citer des personnages célèbres mis en situation.

Exemple:

J’ai touché la tête et la main de Macron

J’ai touché Brigitte on m’a mis au violon

J’ai touché 1000 balles venant de Toretton

J’ai touché le cœur de Tautou à Redon

J’ai touché l’estime de Ferrat à Dijon

J’ai touché les pompes de Mélenchon

J’ai touché l’abîme en atteignant le fond.

Rendez vous à la prochaine session pour de nouvelles aventures.