Nos lectures

Pour en savoir plus sur le comité de lecture, c’est ici

Les coups de cœur des membres du cercle de lecture :

La discrétion de Faïza Guène
Dans un roman court mais intense presque toute l'histoire des immigrés algériens.
La famille Taleb Yamina, la mère née en Algérie colonisée et empêchée d'étudier. Elle a vécu et travaillé à la ferme de ses parents près d'Oran. Son père a été un membre influent du FLN local. Elle se marie avec Brahim, un paysan venu travailler en France dans les mines et le bâtiment. Yamina arrive en France avec lui. Ils auront 4 enfants, 3 filles un garçon élevés à Aubervilliers. Des enfants qui cherchent leur place dans la France actuelle et qui sont héritiers de l'histoire familiale.
Un roman qui décrit cette famille avec tendresse. (Odile)

Ré-ensauvageons la France de Gilbert Cochet et Stéphane Durand (Actes Sud – collection Mondes sauvages)
C’est un petit livre lumineux : un plaidoyer pour une nature sauvage et libre. Naturaliste, ornithologue, les auteurs montrent comment malgré tout ce que nous avons fait subir à la nature au XXe siècle, celle-ci résiste. Ils montrent la grande biodiversité du pays et comment elle a été mise à mal. Ils trouvent et décrivent des solutions simples pour retrouver une nature épanouie pour le bien-être de tous : plantes, animaux, hommes. Ils montrent aussi que la nature sauvage est un facteur de développement y compris économique.
Un livre qui fait du bien. (Odile)

Trois jours à Berlin de Christine de Mazières (Sabine Wespieser Éditeur 2019)
Nous sommes en 1989, le 9 novembre à Berlin-Est. Après un cafouillage du porte-parole du parti, les habitants convergent vers le mur pour son ouverture.
Trois personnages racontent cette folle soirée réunifiant l’Est et l’Ouest. Avec en toile de fond l’histoire de chacun. LIvre court, chapitres courts, qu’il faut lire d’une traite, comme si on y était ! Je conseille : pour l’histoire (réelle), pour la forme et parce que j’aime Berlin ! (Jeanine)

Betty de Tiffany McDaniel (Éditions Gallmeister)
Betty c’est l’histoire de la petite Indienne, l’histoire d’une petite fille dont l’enfance terrible est sauvée par l’amour miraculeux de son père Cherokee. Et pour affronter le monde des adultes Betty écrit.
C’est un roman terrible et déchirant mais d’une beauté poétique. C’est une ode à la nature, à l’enfance, à l’amour filial et à la sororité. (Odile)