Écritures

Le 17 – 03 – 2020

Pour rester en lien, je vous propose d’écrire chaque jour de confinage un haïku, une phrase, un poème, que sais-je ?, un roman, et de nous les envoyer ?… Qu’en pensez-vous les amis ? Nanouk

____________

Et voilà !… une partie des réponses, toutes rédigées durant cette période si confinée du printemps 2020.

J1 – 17 mars 2020

Printemps silencieux
Quelqu’un applaudit
Aux fenêtres du quartier

———

Toute la journée
Resté enfermé
Voir le soleil se coucher

———

Fleur de ciel
Étoile marine
Soleil

———

SAKURA
Thème traditionnel japonais

Sakura, sakura
Yayoi no  sorawa
Mi watasou kaguiri
Kasoumi ka    Koumoka
Nihoi zo izuru
Izaya   izaya
Mini youkann


CORONA
Thème traditionnel chinois

Corona, corona
Ne me con ta mi-i-nes pas
Tu ne pass’ras pas par moi
Confinés comme des rats
Pour au moins encore un mois
Ca ira ça ira
Whisky Vo-odka Rhum

———

J2 – 18 mars 2020

Pigeon vert
Lapin jaune
Arc-en-ciel

———

Tout est suspendu
Pourtant vers l’Orient
Un stratus évolue

———

Lire, pianoter
Marcher sous le soleil
Et rencontrer une amie

———

FABULETTE

Un lapin
Magicien,
Avait faim,
Dans un jardin.
Devant la maraîcher,
Éberlué
Il a escamoté
Son potager.
Moralité
Le rongeur
farceur
a carotté
Le jardinier
Cultivé.

———

Pas d’autos
Pas de bruit
Des rayons
Su’ le gazon
Des oiseaux
À gogo
Mais sorties
Interdit

———

Apprivoiser l’ennemie
Accepter l’épidémie
Apprivoiser l’ennui
Accepter l’ennui

——–

J3 – 19 mars 2020

Un vieux bourgeois
Habitant Blois
Pour échapper au corona
Alla s’aérer dans les bois.
Il aperçoit un malinois.
À pas de loup
Il s’approcha
Tendit la main, le caressa.
Ce genre de chien
Est très sournois :
Il y laissa
Au moins trois doigts.
Je m’apitoie
En tapinois
Y a pas de quoi
Fouetter un chat.
… À suivre…

———

Une fière jonquille
Deux ajasses qui bavassent
Trois rapiettes furtives
Et un raton ligérien…

———

Il est midi ;
Bien assis,
À l’abris,
La main sur la souris,
Je vous écris.
Vivement minuit !

———

Grand blanc
Sans contact à vos basques
mais aussi sans masques !!!

———

Six heures du matin,
Ragondins, lapin
Héron, petit patapon !

———

Marcher dans la nuit
Un croissant de lune
Pour le petit-déjeuner

———

J4 – 20 mars 2020

Elle éclaire le ciel,
Vénus,
Dans son manteau d’argent.

———

Loire, ô ma Loire
Si majestueuse si paresseuse
Peut te chaut tout ça…

———

Ce jour
Chanter
S’embrasser
Ce jour sera

———

Ce jour Ensemble
Nous embrasserons
Chanterons
Ce jour sera

——–

Planète, ma mémère
Repose-toi bien
Bientôt peut-être on revient

———

Aujourd’hui il a fait beau
Pas d’autres pensées
Que ces quelques fleurs

———

Corona virus, minus, malus, brutus
Corona viral, nasal, brutal

———

J5 – 21 mars 2020

Ah ça ira, ça ira, ça ira !
Vade retro Corona !
En s’confinant, on t’vaincra

———–

Un fruit confit,
Un confit de canard
Corovi nous déconfit…

———

(petit pastiche de Nathalie)

Ma page blanche était vide,
Devant moi se dessinait la vie
Elle portait un drôle de nom morbide
Corovi

Ma page vide était blanche
Ma souris gisait sur son tapis
J’imaginais devant les blouses blanches
Corovi

Il agissait depuis octobre,
Il montrait qu’il n’était pas sobre,
Je pensais déjà,
Qu’après cancer et famine,
On aurait droit aux vitamines,
À du chocolat

Ma page blanche restait vide,
J’ai pris mon clavier, ma souris,
Dessiné en une seconde, livide
Corovi, Corovi

Dans une salle, à l’Université,
Des savants sont groupés
Cherchant impatiemment
Un remède afin de nous sauver
Ne comptant pas les heures
Ils se sont épuisés

Que la vie me semble vide,
Mais je sais qu’un jour près d’ici,
On réussira à vaincre ce perfide,
Corovi, Corovi.

———

Le printemps
Les odeurs
La lumière
Et le Temps passe

——–

Aux confins de Confolens deux confrères de conférence confrontent leurs confidences sur une circonférence configurée en conformité avec le confinement: “C’est confirmé, la confiture est confite”… autrement dit “les carottes sont cuites”!!!!

———

J6 – 22 mars 2020

L’en demie,
L’épi demi,
La pan demie,
Quel est donc ce monde où tout est fait à moitié ?

———

Joué en empruntant
Divers sons de Black Trombone
Mais c’était monotone

———

Quoique :
Souffler au printemps
D’hiver sons dans mon trombone
C’été mon-automne

———

C’est clair !
Mais faut dire aussi :
Yves Montand, ce fléau saoul,
Siffle un air qui sonne faux
Sans mon sonotone.

———-

Crêt de la Perdrix – tireli
Crêt de l’Oeillon – baralon
Myrtilles, babets et chirats
il est loin mon Pilat…

———

“Fermeture GANDI suspendue”
ou bien
Éclair non-violent privé de ses fonctions…
À méditer !!!

———

Mon pays
Ce n’est plus
Mon pays
C’est tristesse
Mon pays
Mais quand
Reviendras tu ?

———

Aujourd’hui, aujourd’hui, au
Jourd’hui, aujourd’hui, aujour
d’hui, aujourd’hui, oh !

———

J7 – 23 mars 2020

Quand je pense à l’amende,
Je glande je glande
Quand je pense à l’autarcie
Je glande aussi
Quand je pense au drugstore
Mon Dieu je glande encore
Quand j’pense à résolu
Là je ne glande plus
La glandaison papa
Ça ne se commande pas

——–

Un temps gris
Un temps clair
Du froid
Du chaud
Ainsi va

——-

Matin gris
Gris souris
Souris… mon chat ?

———

où êtes vous les loulous
pas de casse-cou
ne faites pas les fous

———

J8 – 24 mars 2020

Jeu de mains – jeu de vilains
Pas touche, c’est louche…
Te revoilà, soleil !

——–

Monde de la musique, Camerounais, français
Attristé par la disparition Oppressante, cette
Nuit de ce Réjouissant et
Universel artiste, Originaire de l’ethnie
Douala où il est Né.
Il Arrivera
Bientôt en France pour Venir, entre autre, s’initier
Au Jazz. Il débutera
Nativement à Reims au saxophone
Groupons-nous, Unissons-nous pour ne pas
Oublier ce magnifique Saxophoniste africain.

———

Raoul
Docteur
Sauveur ?
Inventeur
Maboul ??

———

Cf: Gilbert Lafaille :” Interrogation Ecrite” – référence à notre chorale !

Sachant qu’un maraîcher n’ s’installe plus au marché
Que le printemps avance et que les légumes poussent
Combien vont être foutus, combien vont être foutus
Avant d’être vendus par leurs cultivateurs
Combien Monsieur Carrefour va-t-il y gagner ?
Interrogation nouvelle
Sortez vite vos paniers
Vous n’aurez plus qu’une heure
Pour faire vos provisions

——–

La rue
La lumière
Le printemps
Soudain ne servent plus
À grand chose…
Et demain ?

Un Œuf (pas drôle)

———

Jour d’avant
Jour d’après
Hors du temps

———

L’horloge s’est arrêtée
Il y a des bruits dehors
Qu’importe

———

J9 – 25 mars 2020

Hiatus du lion ou du karbau.

Si loin du loir
Un lion chassait
Au loin Loup ou lapin
Quand soudain
Un buffalo fit front
Tua Simba
Dans un fracas assourdissant.
Choir un soir sous un sabot
Pour un roi lion
Vaut sans nul soupçon
Un mauvais point.
Simba mourut,
Buffalo vainquit.

———

Haiku
Elle part
Il reste sa part
Elle paresse
Ils se séparent

——–

Ni fait ni à faire

Quand ils s’ront tous veufs
Par confinement
Dans un an
Les papas cherch’ront
De nouvelle mamans
Prudemment
Le covid dix-neuf
Éclaircira les rangs
Des Parents
Et les jeunes blancs-becs
Iront donc se faire voir
Chez les Grecs.

Moi qui suis mi-cuit à mon âge
J’leur adresse à tous ce message

Le co ro ne fait rien à l’affaire
Quand on cuit on est cuit
Qu’on soit Chinois Suisse ou Ibère
Quand on est cuit on est cuit
Plus de masque ou d’effet barrière
Cuits caducs ou cuits débutants,
Con finés demain ou bien hier
In fine nous sommes tous perdants
Con finés demain ou bien hier
In fine nous sommes tous perdants.

Bon ben là je n’ai plus d’idées….

———

Sans prise de tête
Sans queue de billard
Sans tête à queue
Sans suite

———

Chèvre
Chou
Mi chèvre
Mi chou

——–

Assis
Debout,
Assis
Debout
Couché

——–

Petite forme
Temps informe
Que je dorme !

———

Par Toutatis
une poignée d’irréductibles Gaulois
est encore là !

———

J10 – 26 mars 2020

Quel sens prend notre vie
En ces instants intenses ?
Quels avis donner sur l’essence de la vie ?
Sans doute moins de cinq cents.
Qu’en pensait donc Saint-Saëns ?
Ses cinq sens en éveil,
Parfois à contresens
Ont donné tout leur sens
Dans Samson et Dalila.
Souchon tourne sa vie dans tous les sens
Pour savoir si ça avait un sens l’existence.
Le sang de la vie est pour certain un sceau divin.
Sang interdit ? Sens interdit ?
Tourner le dos à la vie est un non-sens.
C’est mon avis.
Vive la vie.


« La Vie ne vaut pas d’être vécue si l’on n’a pas vécu comme on l’aurait voulu .»
Emminescu lui donne ainsi tout son sens.

———

Ah ça ira
Ira jusqu’où
Ira jusqu’au bout

———

Cosmonaute ?
Sous marinier ?
Moine ?
Prisonnier ?
Confiné ?
ou
Hospitalisé ???

——-

Jeudi clair
Vendredi ??
Les repères ?
Le temps qui passe

——–

Quand le chat n’est pas là… (sur un air bien connu)

Une souris grise
Près d’la Tour de Guise
Cherche quelque friandise ;
Les cormorans disent :
Laissez-là nous, please,
Car c’est notre gourmandise !
Arrive Denise
Portée par la brise
Et la souris se ravise :
Avant que j’m’enlise
Avec ces bêtises,
Je vais chercher ma valise !
Et ça fera un escargot tout chaud…!!!

——–

J11 – 27 mars 2020

La lune luit
Lui lit “Elle”.
Lily lie le lilas.
La lune luit.
Elle est belle.
Lui est là.
La lune luit.
Lui et elle
Sont las.
Hélas !

Le ciel se voile
Un ciel sans étoiles
Et le bois du poële
Claque.
Le ciel s’écroule
Sur la mer en houle
Et le bateau qui roule
Craque.

La terre est noire
On ne peut plus rien voir
Et la vie ce soir
Nous plaque !

Sellig Lecna.

———

L’eau
L’ eautrement
L’ eaugique
L’ eautage
Solide

————-

Avec ce méchant virus(s) – pétoche
Pas un chat dans les rues – c’est moche
On n’est pas rendu… à Loches

———

Monter
Sur le toit
Bronzer

——–

Les mésanges
sont des anges
sur les branches
du figuier

——–

J12 – 28 mars 2020

Ce matin un chaton
A tué un pigeon
Devant le marmiton

——-

2ème Week-end de ” confinure”
Hommage à nos maraîchers (Famille C. de St-Genouph)
(sur l’air du Petit Potier de Pierre Perret)

C’est un petit panier,
Qu’est arrivé à petit pas
Y a des jours il peut peu
Y a des jours il peut pas
Mais ce petit panier
Qu’est arrivé à petit pas
Aujourd’hui, oui, c’était
La caverne d’Ali Baba
Rempli jusqu’à rabord,
Des bons légumes de St-Genouph
Ce joli p’tit panier
Nous a vraiment charmé;
Rempli jusqu’à rabord
Des bons légumes de St-Genouph,
R’viendra nous visiter,
La s’maine prochaine nous régaler.
Merci du fond du coeur,
À toute la famille C—-et
Qui a confectionné
Ces jolis p’tits paniers,
Merci du fond du coeur,
À ces courageux jardiniers
Il donnent du baume au cœur
Ainsi à tous les confinés.

——-

Onze jours
Et puis
Quoi encore !

————

Mam’zelle qu’avez vous mis
dans mon p’tit panier sous mon bras
Plein de légumes verts
dans ce beau p’tit panier-là

——–

J13 – 29 mars 2020

Vent frais
Du matin
Soleil
Balbutiant

——–

Tout est décalé
Le changement d’heure
Ne change rien à l’affaire

——–

Soleil de minuit
Démon de midi
Pique nique au lit
Lundi mardi mercredi…
Plus un cri
C’est inouï.
Salsifi merci.

——-

J14 – 30 mars 2020

Ce matin
J’ai sauvé
Une araignée
Soleil

——–

Maison, maison
Plus de ciel
Plus de fleuve
Plus de vent
Mais tes yeux

——-

Feuille vole
Pigeon vole
Les jours s’envolent

——-

Le temps passe
Le temps passe
Le temps passe
Est déjà passé

——-

Hier,
On s’est mis au vert
Demain;
On se met au vin.
Aujourd’hui,
J’aune.

——-

J15 – 31 mars 2020

Araignée, moutons, fourmi
Une vraie ménagerie
Autour de mon lit

———-

J16 – 1er avril 2020

L’soleil est là, l’soleil est là
l’soleil est là
mais tout le monde ne le voit pas

——–