Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Vivre ensemble ? Ben oui, bien sûr. Bien vivre ensemble, ça ne serait pas plus mal.
Bien vivre ensemble dans un environnement “sauvegardé”, ça pourrait être encore mieux.

Aussi avons nous commencé, sous l’impulsion de “la crémière”, à faire connaissance : se pencher sur l’histoire du quartier, le passé lointain, mais aussi celui des plus anciens, des jeunes et des moins jeunes, qui ont grandi ou vécu dans nos rues ; écouter leurs récits et organiser la restitution de nos échanges pour se constituer une mémoire ; se rencontrer, pour goûter le plaisir de se retrouver et partager projets, idées, douceurs, préparer notre fête de quartier et plus récemment d’autres animations (voir activités).

Notre quartier est “historique”, c’est à dire pas tout jeune. Nous avons commencé à explorer son histoire en textes et en images et nous ambitionnons maintenant de continuer à l’animer et d’y développer la solidarité.

Depuis le début de cette expérience, des gens qui se croisaient sans se voir, échangent, discutent, et parfois s’entraident. Des projets artistiques, sociologiques sont nés et se sont épanouis sur la place.

Notre logo

Les P’tites bouch’ parce que les bouchers s’y étaient installés.

Ce sont ces dimensions que l’on retrouve aussi à travers notre logo. Tandis que le tronc de l’arbre représente la rue passant place des Petites Boucheries, avec la fin de la rue Blanqui et le début de la rue Albert Thomas, ses branches constituent la rue Montaigne, la rue de la Bretonnerie, la rue Racine et la rue Barbès. Le poisson est un clin d’œil à la Loire et aux pêcheurs du quartier.

 

La recette des bonnes bouches des pt’ites bouch’

Apportez sur la place un kilo d’échanges avec quatre cents grammes de solidarité. Ajoutez une tasse d’amitié, trois cuillérées de sympathie, deux verres de confiance et épaissir avec un sachet de joie. Bien mixer le tout avec une pincée de folie. Aspergez de couleurs. Enfournez à bonne température le temps qu’il vous plaira. Pour finir, saupoudrer de spontanéité, garnir de culture et d’art et servir avec le sourire.

Retour Page d’accueil  Haut de page

Articles récents